Rencontres

Metal Technologie Manufacturing

Saint Amand les Eaux

L’entreprise subit une rupture d’activité importante et 54 salariés sont aujourd’hui en chômage partiel pour une durée d’au moins 6 mois avec des pertes de salaires de 200 à 300 euros. Cette entreprise appelle à l’aide car elle doit tenir jusqu’en décembre 2018, date à laquelle elle produira pour le consortium ALSTOM-BOMBARDIER des pièces pour le M7 – trains pour la SNCB - avec du travail pour une durée de 5 ans.

Avec 65 salariés au total, MTM est spécialisée dans la fabrication de pièces et sous ensemble mécano soudée, pièces de structures, de garnissages, d’habillement de grandes tailles. Depuis la reprise de l’entreprise en février 2015, l’entreprise travaille essentiellement pour l’industrie ferroviaire avec un engagement d’ALSTOM et de BOMBARDIER de fournir de l’activité pendant 5 ans.

Les difficultés de l’industrie ferroviaire, la délocalisation du travail vers les pays à bas coût (Pologne et Tchéquie) conduisent ALSTOM et BOMBARDIER à ne pas tenir leurs engagements actuellement mettant en péril cette entreprise aux savoir-faire reconnu, notamment dans la construction de prototypes de grandes tailles. Les salariés demandent à ALSTOM et à BOMBARDIER de rapatrier en France l’activité délocalisée pour faire travailler les PME locales.

Par ailleurs, et pour répondre à l’urgence, la direction et les salariés demandent un soutien des pouvoirs publics pour les accompagner durant cette période. Par exemple, les salariés pourraient bénéficier d’une période de formation, sans perte de salaire pour éviter à l’entreprise de perdre ses salariés et leur savoir faire.

Enfin, la région et le Ministère de l’Industrie peuvent faire connaitre les compétences de MTM et les mettre aux services d’autres filières industrielles. MTM a déjà travaillé pour l’armée, pour l’agriculture. Il faut faire connaitre ces compétences dans la région et dans toute la France.

C’est dans ce sens que député Alain BOCQUET interpelle le Minisère de l’Industrie et le Conseil Régional. Le Président de la Région s’est dit attaché à défendre l’industrie : il y a urgence à passer de la parole aux actes !

Les autres articles

Recevoir l'infolettre :

Vidéos RSS